Menu

Les Terroirs

Le Vignoble des Fenouillèdes

Conjonctions exceptionnelles des Fenouillèdes, le nouvel Eldorado du Roussillon.

« J’ai toujours été séduit par les paysages et le potentiel de ce vignoble du Haut Val d’Agly que j’ai arpenté de Maury à Feilhuns tout en haut des Fenouillèdes, face au Canigou. Lorsque j'ai appris la vague d’arrachage qui menaçait la destruction de belles parcelles, j'ai multiplié les allers-retours pour juger sur place les vignes et l'exceptionnel terroir de cette vallée. Tout cela m'a motivé pour relever ce défi, et c'est ainsi que j’ai acquis en 2006 mes vignes des Fenouillèdes. Elles ne sont pas non plus d’un seul bloc dans un domaine constitué avec une allée qui mène au mas ombragé, mais un vignoble à mon image, des petites parcelles ‘coup de cœur’ sauvées d’un arrachage certain et achetées ici et là comme on fait son marché, entre Saint Paul et Caudiès de Fenouillèdes, au pied du col Saint Louis, une ancienne voie romaine qui joignait la mer au nord des Pyrénées et à Carcassonne.

Cette nouvelle aventure m’a rappelé mes débuts à Roquetaillade. J'ai beaucoup appris tout en me remettant en question afin d'améliorer mon travail et comprendre les multiples terroirs, leur complexité et richesse.

Dans cet autre bout du monde, cet autre terroir oublié du Languedoc, comme Roquetaillade, plus haut et plus frais que les plaines du littoral, en haut de ce désormais fameux Val d’Agly où se sont installés bien d’autres idéalistes qui lui donnent aujourd’hui un air d’Eldorado, j’ai depuis 2006, redonné vie à ces vignes. J’ai remplacé les manquants, les ai bien sûr converties en bio, palissées comme me l’ont appris des vieux vignerons champenois quand j’étais gosse, bichonnées comme un jardin secret.

J’ai pris le parti de ne pas détourner ces vignes de l’essence même de ce beau terroir, en les maintenant à une faible production par des tailles courtes pour chercher la concentration. Seuls les sols d’argile grise et ces redoutables vents de la Méditerranée leur apportent leurs parfums, leurs forces.

Les vins qui y naissent sont étonnants de naturel et de fraîcheur, comme je l’espérais de cette autre « Haute Vallée » entre Corbières et Pyrénées. Les vins obtenus ont été sélectionnés régulièrement parmi les meilleurs IGP de France, le Concours Prix Plaisir de Bettane Desseauve pour leur exceptionnel rapport qualité prix.

J’ai en 2012 achevé de mettre en place les meilleures conditions possibles et un tri manuel sélectif exigeant digne des plus grands crus, afin d’assurer l’apport à la cave de raisins parfaitement sains et grâce à une hygiène irréprochable, éliminer les bactéries déviantes et élaborer en 'bio contrôle' mes premiers vins sans sulfite sans le risque de mauvais goûts parfois constatés sur des vins natures.

Seul, ce protocole de grand cru, indispensable de mon point de vue, permet d’assurer une tenue à l’air et une stabilité dans le temps à ce type de vin.

Ce sont bien sûr des principes très différents de l’idée de "laisser faire la nature".»