Menu

Présentation

Des racines dans les grands crus de Pinot et Chardonnay

En 1979, à l'âge de 22 ans, Jean -Louis Denois, issu d'une famille vigneronne depuis au moins 6 générations à Cumières, premier cru de la Vallée de la Marne, choisit de voler de ses propres ailes. Après des études de viti-oeno à l’école de Beaune puis de commerce à l’université de Reims, et sollicité par le puissant groupe De Beers (Anglo american et leader mondial du diamant) pour son domaine de Franshoek : Boshendal, il s’embarque à l’aventure vers les vignobles du Cap au sud de l’Afrique, où il contribuera plus tard vers 1985 à la création des premiers Cape Classique, les méthodes Champenoises du Cap qui aujourd'hui atteignent les ventes de la Blanquette de Limoux, dont la naissance remonterait pourtant à 1531....!

Dès le retour, il s’engage, dans la création de Charles de Fère, un vin effervescent de qualité élaboré en méthode champenoise, dans le Tardenois, juste à côté de la Champagne.

L’audace aidant, le goût de l’aventure et du risque, la qualité des vins dus à un savoir faire certain, une sélection des assemblages judicieux de différents cépages de France associé à une grande imagination et un article de Parker, bien avant que celui ci fit les beaux jours de Bordeaux, lui permettent de rencontrer un succès retentissant aux USA et d'agrandir rapidement son activité jusqu’au demi million de bouteilles vendues chaque année.

De cette période, Jean-Louis garde un sens du défi, une bonne connaissance du vignoble français et des vignerons, mais aussi une méfiance contre le protectionnisme et le véritable « apartheid viticole » qui règne en France, et qui reste d’après lui la raison essentielle du manque de dynamisme et la cause de la perte de parts de marchés et de notre position jadis dominante.

Il poursuit sa route et pour les besoins de sa cuvée Tradition, c’est à Limoux, en Sud de France, un autre terroir connu de longue date pour la production de vins effervescents, et plus particulièrement en Haute Vallée de l’Aude, que le mènera son étoile à la recherche de raisins de qualité des cépages nobles Chardonnay et Pinot noir.

Jean-Louis s'est toujours passionné pour la vigne qu’il a appris à travailler avec respect dès sa jeunesse et à laquelle il porte un grand attachement, et a toujours voulu produire son vin et posséder ses propres vignes. Cette ambition légitime de s’appuyer sur la qualité de ses vignobles, aboutira bien plus tard, le temps de voler de succès en succès, se brûler les ailes parfois, mais toujours dans la passion et la recherche de l’excellence, au domaine d’aujourd’hui.

Sa passion et sa curiosité l'ont amené à goûter et visiter tout ce qui se faisait à ce moment-là dans les années 1980/1990 en terme d'œnologie et surtout de bulles : Australie, Nouvelle Zélande, Californie, Oregon, jusqu’aux vignobles de l’état de NY et bien sûr l’Afrique du sud. Il trouvera le temps d’ouvrir 4 caves à vins sous l’enseigne « Le pressoir » lui apportant une profonde connaissance du tissu viticole et des vins français, mais aussi du monde des cavistes.

Ce sont ces expériences et l’intuition de la qualité, ainsi que l'exigence, la curiosité d'esprit, le sens des valeurs, la passion et l'audace qui ont de tout temps été les fils conducteurs des projets de Jean-Louis Denois.